New40

Quelques jours après cet acte d'imposture les titthis payèrent un groupe d'alcooliques pour tuer l'ascète Sundari. " Quand la besogne sera effectuée, jetez son cadavre dans un tas d'ordures situé près du monastère de Bouddha." Lorsque les alcoliques eurent attrapé la jeune fille ils la tuèrent; et comme convenu ils jetèrent son cadavre violé et mutilé tout près du monastère de Bouddha. Les titthis feignirent de ne pas savoir où elle se trouvait; ils allèrent voir le roi pour le mettre au courant de la disparition de l'ascète Sundari. Le roi leur demanda:
- "Où pensez-vous qu'elle puisse être? En auriez-vous une idée?"
- " Nous ne serions pas surpris qu'elle soit au monastère de Bouddha."
- " Dans ce cas faites des recherches à cet endroit! "
Pour n'éveiller aucun soupçon les titthis prirent soin de simuler longuement des personnes cherchant quelque chose dont elles ignorent totalement la localisation. Losqu'ils se rendirent sur le grand tas d'ordures ils feignirent la surprise. Surpris et horrifiés en découvrant son cadavre, ils racontaient à toutes les personnes qu'ils rencontraient: "Afin que les autres ne voient pas les saletés auquelles il s'est livré avec cette fille, le moine Gotama dit 'Bouddha' l'a fait tuer et jeter son cadavre sur un tas d'ordures par ses disciples!". Ils firent le tour de la ville pour crier ces propos infâmes, informant toute la population.
Effrayés de ces accusations, certain moines ne surent pas comment gérer la situation. Après les avoir exhortés au calme et leur avoir expliqué qu'il n'y avait aucune raison d'être inquiet lorsqu'on était innocent, Bouddha ajouta: "Aux personnes qui vous accusent sans fondement répondez << ceux qui mentent et ceux qui nient ce qu'ils ont fait sont égaux dans leurs mauvais actes et souffriront en conséquence en enfer!>> Les gens constatant que vous demeurez calmes, ils se fatigueront: d'ici sept jours les accusations s'évanouiront". En effet: étonnés de voir Bouddha et ses disciples si calmes, les gens se souvinrent qu'ils avaient toujours fait preuve d'une vertu exemplaire et qu'ils n'avaient jamais commis le moindre crime. Chacun cessa alors de les critiquer, persuadé que l'assassin de la fille Sundari était quelqu'un d'autre. Le roi fit brûler le corps de la fille; après il envoya ses ministres enquêter sur le meurtre.
Après avoir reçu leur salaire, les alcooliques se disputèrent violemment à propos du partage entre eux. Cette dispute éclata alors qu'un des ministres chargés de l'enquête passait tout près d'eux. C'est ainsi qu'ils furent aussitot arrêtés et conduits devant le roi. Contraints de tout avouer, les alcooliques accusèrent les titthis d'avoir commandité le meurtre.
Les titthis furent tous arrêtés et solidement attachés. On leur fit faire le tour de la ville, contraints de proclamer à haute voix les propos suivants: "Ce n'est pas Bouddha qui a fait tuer l'ascète Sundari, c'est nous qui l'avons fait tuer! Nous sommes seuls en tort! ".


New20

Ensuite ils furent tous jetés en prison!
Après cette affaire les gens se mirent à vénérer Bouddha plus encore qu'avant: les donateurs venaient de toutes les directions. Quelque temps plus tard le peu de titthis libres restant cherchait à se venger du bouddha, souhaitant une fois de plus détruire la réputation de Bouddha car ils avaient soif de vengeance et de plus étaient très jaloux de Bouddha et de sa communauté. Ils ne supportaient pas de voir les gens avoir une grande vénération pour le bouddha et voulaient que les gens viennent à eux pour leur faire de nombreuses offrandes. Pour parvenir à leurs fins ils ont demandé à l'une des rares disciples qui les admiraient, une jeune femme nommée Sitamana, de leur rendre service. Ce qu'elle accepta sans aucune hésitation. Après avoir attaché des morceaux de bois sous ses vêtements pour laisser croire qu'elle était enceinte, elle se rendit au monastère de Bouddha un jour de grande affluence. Lorsque Sitamana entra dans la grande salle où une foule d'auditeurs écoutaient attentivement la parole du bouddha , elle s'écria devant tout le monde, pointant Bouddha d'un doigt accusateur: "Regardez! Ce bouddha que vous admirez tant, il a beau jeu de donner des enseignements qu'il ne met pas lui-même en pratique. Il a couché avec moi et m'a mise enceinte! Regardez mon ventre: il est gonflé de la non vertu de votre bouddha! N'est-ce pas honteux?". En voyant cela le roi des dieux Sakka, protecteur et ami du bouddha, dépêcha quatre autres dieux pour aller enquêter. Arrivés auprès de Sitamana, ils virent grâce à leurs pouvoirs surnaturels qu'il n'y avait que du bois au lieu d'un bébé! Ils firent apparaître grâce à leur pouvoir des souris sur le bois dissimulé sous les vêtements de la jeune femme, bois qu'elles ne tardèrent pas à ronger à pleines dents. Rapidement, tout le bois tomba au sol, laissant alors apparaître un ventre plat comme une planche sous les yeux stupéfaits des nombreuses personnes présentes. Constatant la supercherie, scandalisés par l'acte de la jeune femme, les gens la battirent. Pour échapper aux coups qui pleuvaient sur sa tête elle s'enfuit à grandes enjambées. Parvenue à la sortie de l'enceinte du monastère, elle fut absorbée par la terre qui s'ouvrit sous elle et tomba directement dans le plus douloureux des enfers.

Parvenu à la fin de sa quatrième saison des moussons (4 années) dans ce monastère et après avoir envoyé les moines enseigner à travers le pays, Bouddha quitta son monastère pour se rendre à Vesali. Le roi Lichavi, heureux de recevoir le bouddha sur ses terres, fit construire pour Bouddha un monastère à l'ouest de Vesali. Lorsque la construction fut achevée le roi s'approcha respectueusement du bouddha.


New29

- "Ô noble Bouddha! Veuillez accepter ce monastère et y demeurer durant la prochaine saison des pluies ". Comme le bienheureux accepta par son coutumier silence, le roi ravi de cette bénédiction partagea sa joie avec tous les habitants du royaume. Un mois plus tard le roi Sudoddhana père du bouddha tomba gravement malade. Craignant de disparaître sans avoir revu son noble fils Bouddha il envoya un messager pour l'inviter à son palais. Le roi tenait à lui rendre hommage encore une fois, et peut-être la dernière. Laissant quelques moines au monastère et accompagné de cinq cents autres le bienheureux se mit en route immédiatement pour Kapilavasdu où son père le roi Sudoddhana l'attendait. Quand il arriva à la capitale il put ainsi délivrer de nombreux enseignements à son père. Le troisième jour qui suivit l'arrivée de Bouddha à Kapilavasdu, le roi succomba à sa maladie, en parvenant grâce aux enseignements donnés par son fils au stade d'Arath totalement libéré de l'ignorance.
Son corps fut incinéré lors d'une grande cérémonie avec tout le protocole dû à son rang, après quoi Bouddha retourna dans son monastère aux abords de la capitale de Kapilavasdu.
En ce temps-là dans le royaume de Savatti vivait le roi Pesenadi. L'un de ses conseillers était un brahmane, religieux hindou nommé Antaka, dont la femme Mantani donna naissance à un fils qui allait devenir Angulimala. Au terme de dix mois de grossesse il naquit durant une nuit où tous les couteaux du royaume se mirent à scintiller. Son père doué en astrologie fut surpris de cet étrange présage. Il consulta les étoiles et augura que son fils allait devenir un brigand . Il s'écria alors: "Bon sang! Cet enfant deviendra un assassin tueur en série!".
Le lendemain matin, il alla mettre le roi au courant :
"Majesté! J'ai eu un fils cette nuit. Hélas! les signes sont de très mauvais augure! Il deviendra un assassin!"
- "Justement cette nuit j'ai vu tous les couteaux scintiller! Que cela signifie-t-il? Serais-je en danger?"
- "Non. Cela n'est qu'un signe marquant la naissance de mon fils"
- "Pour éviter tout danger futur, je le ferai exécuter!"



<chapitre11>
retour a la home page>

S.V.P sponsorizer boudhatour cliquez ci-dessous S.V.P>
Build your mobile website

New30 New19.jpg New18.jpg