Polaroid

<retour-boudhatour>


Sarvashura, je me souviens qu'apparurent dix-huit millions d'éveillés nommés Ratnavabhasa. À cette époque-là aussi, donnant courageusement, j'adorai ces dix-huit millions d'Ainsi-allés nommés Garbhasena avec tout ce qui était adapté à chacun et favorisait leur bien-être : fleurs, des onguents, des ornements, des parures... Puis, je me souviens avoir été prophétisé pour l'Éveil insurpassable et parfaitement accompli. Sarvashura, je me souviens de vingt millions d'éveillés et chacun de ces ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés parfaitement accomplis se nommait Shikhi-sambhava. Sarvashura, je me souviens de vingt millions d'éveillés, et chacun de ces ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés parfaitement accomplis se nommait Kashyapa. À cette époque-là aussi, donnant courageusement, j'adorai ces ainsiallés avec du parfum, des guirlandes de fleurs et des onguents, les honorant comme on doit honorer ceux-ainsi-allés. Et, là encore, je fus prophétisé pour l'Éveil insurpassable et pleinement accompli. Sarvashura, apparurent ensuite seize millions d'éveillés nommés Vimalaprabhasa. À cette époque-là, j'étais un maître de maison riche de biens et de possessions. Renonçant à tout ce que je possédais, j'adorai ces seize millions d'éveillés avec des étoffes pour coussins, des vêtements, des parfums, des guirlandes de fleurs, des onguents et des couvertures, comme on doit honorer ceux ainsi-allés. À ce moment-là, je m'en souviens, je fus prophétisé pour l'Éveil 30 insurpassable et pleinement accompli. Toutefois, le moment prédit n'était pas encore advenu. Sarvashura, écoute ! Quatre-vingt-quinze millions d'éveillés apparurent dans le monde. Chacun de ces ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés parfaitement accomplis se nommait Shakyamuni. À cette époque-là, j'étais un vertueux roi de la Doctrine, détenteur de la Doctrine et j'adorais ces quatrevingt- quinze millions d'Ainsi-allés nommés Shakyamuni avec des parfums, des guirlandes des fleurs, des étoffes pour coussins, des vêtements, des encens, des bannières et des drapeaux. À cette époque-là, je m'en souviens, je fus prophétisé pour l'Éveil insurpassable et pleinement accompli. Sarvashura, dans le monde apparurent quatre-vingt-dix millions d'ainsiallés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés parfaitement accomplis nommés Krakatsunda. À cette époque-là, j'étais un jeune et riche brahmane pourvu de nombreux biens et richesses. Renonçant à tout ce que je possédais, j'adorai tous ces ainsi-allés avec des parfums, des guirlandes de fleurs, des onguents, des étoffes pour coussins, des vêtements. Ayant respectueusement honoré ces ainsiallés, selon ce qui convient à chacun, à ce moment-là, je m'en souviens, je fus prophétisé pour l'Éveil insurpassable et pleinement accompli. Toutefois, je ne suis pas arrivé au moment prédit. Sarvashura, dix-huit millions d'éveillés apparurent dans le monde, et chacun de ces ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés pleinement accomplis se nommait Kanakamuni. À cette époque-là, donnant courageusement, j'adorai tous ces ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés parfaitement accomplis avec des parfums, des guirlandes de fleurs, des onguents, des étoffes pour coussins et des ornements. Je les honorai comme on doit honorer ceux-ainsi-allés et, à ce moment-là, je m'en souviens, je fus prophétisé pour l'éveil insurpassable et pleinement accompli. Toutefois, je ne suis pas arrivé au moment prédit. Sarvashura, treize millions d'éveillés apparurent dans le monde, et tous ces ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés pleinement accomplis se nommaient Avabhasashri. J'adorai ces ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés pleinement accomplis avec des étoffes pour coussins, des vêtements, des parfums, des guirlandes de fleurs, des onguents, des couvertures et des ornements. Je les honorai comme on doit honorer ceux-ainsi-allés. Ces ainsiallés exposèrent diverses approches de la Doctrine pour en établir le sens et définir la discipline. À ce moment-là aussi, je m'en souviens, je fus prophétisé pour l'éveil insurpassable et pleinement accompli. Mais, là encore, le moment prédit n'était pas encore advenu. Sarvashura, vingt-cinq millions d'ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés pleinement accomplis, nommés Pushya, apparurent dans le monde. En ce temps-là, j'étais un renonçant qui adora ces ainsi-allés.


Comme actuellement 31 Ananda me vénère, je vénérai ces ainsi-allés et fus prophétisé pour l'éveil insurpassable et pleinement accompli. Je m'en souviens mais, là encore, le moment prédit n'était pas advenu. Sarvashura, douze millions d'ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés pleinement accomplis, nommés Vipashyin, apparurent dans le monde. J'adorai ces ainsi-allés, destructeurs-de-l'ennemi, éveillés pleinement accomplis avec des étoffes pour coussins, des vêtements, des parfums, des guirlandes de fleurs et des onguents. Je les honorai comme on doit honorer ceux-ainsi-allés. De ce temps, j'étais un renonçant et je me souviens avoir alors été prophétisé pour l'éveil insurpassable et pleinement accompli. Peu après, le dernier Vipashyin qui apparut et expliqua ce Sanghata soutra, expression de la Doctrine, que je connaissais. Une pluie des sept substances précieuses se déversa alors sur la Terre. Pour les habitants de la Terre, la pauvreté disparut et, à ce moment-là, je fus prophétisé pour l'éveil insurpassable et pleinement accompli. Après cela, pendant longtemps, je ne fus plus prophétisé. - Quelle période était-ce ? Quelle en était la durée ? - Sarvashura, écoute ! Une période cosmique incommensurable plus tard, Celui-ainsi-allé, Destructeur-de-l'ennemi, Eveillé pleinement accompli Dipamkara apparut dans le monde. En ce temps-là, j'étais un jeune brahmane nommé Megha. À cette époque, lorsque Celui-ainsi-allé Dipamkara apparut dans le monde, je pratiquais l'abstinence sous les traits d'un jeune brahmane. Après avoir vu Celui-ainsi-allé Dipamkara, je lançai sept fleurs utpala en les dédiant à l'éveil insurpassable et pleinement accompli. Celui-ainsi-allé me fit alors cette prophétie : "Jeune brahmane, dans l'avenir, dans une période cosmique incommensurable, tu apparaîtras en ce monde comme Celui-ainsi-allé, Destructeur-de-l'ennemi, Eveillé pleinement accompli, nommé Shakyamuni." Sarvashura, après cela, je m'assis au milieu de l'espace, à une hauteur de douze arbres palmyra et obtins l'état de tolérance en rapport avec les phénomènes non produits. Comme si c'était aujourd'hui ou hier, je me souviens clairement de toutes ces racines de bien qui datent du temps où, pendant d'innombrables périodes cosmiques, je m'entraînais à l'abstinence, et possédais les perfections. De plus, Sarvashura, si après cela j'ai conduit, un à un, d'innombrables milliards d'êtres à la sainte Doctrine. Aussi, Sarvashura, maintenant que je me suis directement éveillé à la plénitude insurpassable et parfaitement accomplie, est-il besoin de dire combien je désire oeuvrer au bien de tous les êtres ? Sarvashura, j'enseigne la Doctrine aux êtres de multiples façons. J'enseigne la Doctrine aux êtres selon la forme qui les guidera. Dans le monde des dieux, j'enseigne la Doctrine sous la forme d'un dieu. Dans le monde des esprits serpents, j'enseigne la Doctrine sous la forme d'un naga. Dans le monde des yakshas, j'enseigne la Doctrine sous la forme d'un yaksha. Dans le 32 monde des esprits avides, j'enseigne la Doctrine sous la forme d'un esprit avide. Dans le monde humain, j'enseigne la Doctrine sous une forme humaine. Aux êtres qui doivent être guidés par un éveillé, j'enseigne la Doctrine sous la forme d'un éveillé. Aux êtres qui doivent être guidés par un bodhisattva, j'enseigne la Doctrine sous la forme d'un bodhisattva. Quelle que soit la forme qui guide les êtres, c'est ainsi que j'enseigne la Doctrine. Ainsi, Sarvashura, j'enseigne la Doctrine sous de multiples aspects. Si l'on se demande quelle en est la raison, Sarvashura, sache que les êtres qui entendent la Doctrine sous de multiples aspects produiront des racines de bien de multiples manières : par la générosité, en créant des mérites, en s'abstenant même de dormir pour leur propre bien, en méditant aussi sur le souvenir de la mort. Ils accompliront ainsi toutes les actions vertueuses qu'il convient d'accomplir. Ayant entendu la Doctrine, ils se souviendront des racines de bien antérieures. À long terme, cela servira les objectifs, le bien et le bonheur des dieux et des humains.


Sarvashura, ceci étant, dès que l'on entend le Sanghata soutra, expression de la Doctrine, les qualités et les bienfaits deviennent incommensurables. Puis, ces êtres se parlèrent, disant : "Il doit y avoir un autre acte dont l'accumulation conduit directement et complètement à l'éveil insurpassable et pleinement accompli et fait mûrir le karma vertueux de vouloir le bien de tous les êtres." Ceux qui ont foi dans la Doctrine diront : "Il est une Doctrine qui s'accorde parfaitement à la réalité des choses", la grande fructification de leur vertu sera le bonheur insurpassable de la Doctrine. Quant aux ignorants qui affirment qu'il n'y a aucune doctrine et qu'on ne peut pas aller au-delà, leur grande fructification sera de se diriger vers de mauvaises destinées. Ils se destineront sans cesse aux fondements des mondes inférieurs. Pendant huit périodes cosmiques, ils connaîtront les sensations de souffrance des enfers. Pendant douze périodes cosmiques, ils connaîtront les sensations de souffrance des contrées des esprits avides. Pendant seize périodes cosmiques, ils renaîtront parmi les dieux jaloux. Pendant neuf mille périodes cosmiques, ils renaîtront parmi les esprits élémentaux et les ogres. Pendant quatorze mille périodes cosmiques, ils seront privés de langue. Pendant seize mille périodes cosmiques, ils mourront dans la matrice de leur mère. Pendant douze mille périodes cosmiques, ils deviendront des boules de chair. Pendant onze mille périodes cosmiques, ils souffriront de naître aveugles. Et leurs mères diront : " J'ai souffert en vain ! Mon fils est né en vain ! Je l'ai porté pendant neuf mois pour rien !" Ils connaîtront les sensations de froid et de chaud, ils souffriront intensément de la faim et de la soif, ils connaîtront également maintes souffrances durant cette vie. 33 Même si les parents voient un fils naître dans leur foyer, ils seront sans joie et leurs espoirs seront totalement anéantis. Ainsi, Sarvashura, les êtres qui rejettent la sainte Doctrine se destinent aux renaissances infernales et animales. Au moment de leur mort, des douleurs atroces les transperceront. Sarvashura, ceux qui disent que la Doctrine existe et que certains vont au-delà de la Doctrine, par cette racine de bien, renaîtront au nord, à Uttarakuru, pendant vingt périodes cosmiques. Pendant vingt-cinq périodes cosmiques, ils renaîtront aussi heureux que les Trente-trois dieux. Quand ils mourront, ils quitteront le domaine céleste des Trente-trois dieux et naîtront de nouveau à Uttarakuru. Ils ne naîtront pas de la matrice d'une mère et verront cent mille mondes. Percevant tous les champs d'éveillés qui portent le nom de Sukhavati, ils s'y établiront et s'éveilleront à la parfaite plénitude, en ces lieux. Sarvashura, ainsi le Sanghata soutra est doté d'un grand pouvoir. Ceux qui ont foi en cette expression de la Doctrine ne mourront jamais sans s'être libérés de la peur. Ils auront une éthique parfaitement pure. Sarvashura, certains êtres disent : "Jour et nuit, Celui-ainsi-allé délivre de nombreux êtres. Pourtant, malgré cela, le monde des êtres n'a toujours pas cessé. Nombreux sont ceux qui prient pour atteindre l'éveil. Nombreux sont ceux qui renaissent dans les mondes supérieurs. Nombreux sont ceux qui transcendent la souffrance. Comment se fait-il que le monde humain ne disparaisse pas ?" Les passeurs, adeptes d'autres traditions, les religieux errants et les ascètes qui vont nu, eurent alors cette pensée : "Allons débattre avec Gautama l'ascète !" Sur ce, quatre-vingt-quatre mille brahmanes, passeurs adeptes d'autres traditions, religieux errants et plusieurs centaines d'ascètes qui vont nu, arrivèrent dans la grande cité de Rajagriha. Et, à ce moment-là, le Vainqueur Transcendant sourit. Le bodhisattva, le grand être Maitreya se leva alors de son siège, remonta sa robe supérieure sur une épaule, plaça le genou droit au sol et, s'inclinant les mains jointes devant le Vainqueur Transcendant, s'adressa à lui : - Vainqueur Transcendant, sachant que ceux-ainsi-allés, destructeurs-del'ennemi, éveillés pleinement accomplis ne sourient pas sans cause ni raison, quelle est la cause, quelle est la raison de votre sourire ? - Fils de la lignée, écoute ! Aujourd'hui, une grande assemblée se réunira à Rajagriha. - Vainqueur Transcendant, qui y viendra ? Dieux ? Esprits serpents ? Yakshas ? Êtres humains ou non humains ? - Maitreya, dieux, esprits serpents, yakshas, humains, non-humains seront tous ici présents. Quatre-vingt-quatre mille brahmanes seront aussi présents, ainsi que neuf milliards de passeurs adeptes d'autres traditions, religieux errants 34 et ascètes qui vont nu.


Tous viendront débattre avec moi et j'exposerai la Doctrine pour faire taire tous leurs débats. Tous les brahmanes engendreront la pensée de l'éveil suprême et parfaitement accompli. Les neuf milliards de passeurs adeptes d'autres traditions, religieux errants et ascètes qui vont nu obtiendront le fruit de l'entrée dans le courant. Dix-huit milliards de rois esprits serpents viendront et entendront la Doctrine par moi révélée. L'ayant entendue, tous produiront la pensée de l'éveil suprême et parfaitement accompli. Soixante milliards de fils de dieux demeurant dans les domaines célestes seront présents. Trente milliards d'esprits malveillants viendront aussi avec leur suite. Douze milliards de rois titans viendront. Des rois, au nombre de cinq cents, seront présents avec leur cour afin d'écouter la Doctrine. Après l'avoir entendue par moi révélée, tous produiront la pensée de l'éveil suprême et parfaitement accompli. Puis, le bodhisattva, le grand être Maitreya, après avoir, de sa tête, honoré les pieds du Vainqueur Transcendant et l'avoir circumambulé par trois fois, disparut sur le champ. Alors, le bodhisattva, le grand être Sarvashura, se leva de son siège, remonta sa robe supérieure sur une épaule, plaça le genou droit au sol et, s'inclinant les mains jointes en direction du Vainqueur Transcendant, s'adressa à lui : - Vainqueur Transcendant, comment se nomment ces cinq cents rois ? -Sarvashura, écoute ! Il y a le roi nommé Nanda, le roi nommé Upananda, le roi nommé Jinarshabha, le roi nommé Brahmasena¸ le roi nommé Brahmaghosha, le roi nommé Sudarshana, le roi nommé Priyasena, le roi nommé Nandasena, le roi nommé Bimbisara, le roi nommé Prasenajit et le roi nommé Virudhaka et tous les autres rois, cinq cents en tout. Chacun d'eux est accompagné de cent milliards de serviteurs. Tous, à l'exception du roi Virudhaka, se préparent à l'éveil insurpassable et pleinement accompli. Trente milliards de bodhisattvas viennent de l'est. Cinquante milliards de bodhisattvas viennent du sud. Soixante milliards de bodhisattvas viennent de l'ouest. Quatrevingts milliards de bodhisattvas viennent du nord. Quatre-vingt-dix milliards de bodhisattvas viennent du nadir. Cent milliards de bodhisattvas viennent du zénith. Tous sont établis dans les dix terres. Et, afin de voir le Vainqueur Transcendant, tous ces bodhisattvas partirent pour Rajagriha, où se trouvait le Vainqueur Transcendant. Tous ces bodhisattvas, sans la moindre exception, se destinaient à l'éveil insurpassable et pleinement accompli. Ensuite, le Vainqueur Transcendant s'adressa au bodhisattva, le grand être Sarvashura : - Sarvashura, va dans les univers des dix directions et dis à tous les bodhisattvas : " Aujourd'hui, le Vainqueur Transcendant, enseigne la Doctrine 35 dans la grande cité de Rajagriha. Vous tous, qui demeurez dans les mondes des dix directions, joignez les mains et rendez-lui hommage." Dès que tu auras transmis ce message, reviens aussitôt écouter la Doctrine. Le bodhisattva, le grand être Sarvashura, se leva alors de son siège, honora de la tête les pieds du Vainqueur Transcendant, marcha par trois fois autour du Vainqueur Transcendant et disparut à l'aide de ses pouvoirs miraculeux. Le bodhisattva, le grand être Sarvashura se rendit ensuite dans les univers des directions et annonça aux bodhisattvas : " Aujourd'hui, Celui-ainsi-allé Shakyamuni, le Destructeur-de-l'ennemi, l'Eveillé parfaitement accompli expose la Doctrine dans la grande cité de Rajagriha. Aussi, manifestez tous votre approbation en disant "excellent" et, aujourd'hui même, vous en retirerez un grand bienfait, un grand bonheur". Après être allé dans les mondes des dix directions, avoir vénéré tous les Eveillés et s'être adressé aux bodhisattvas, comme en un claquement de doigt d'homme puissant, le bodhisattva, le grand être Sarvashura revint en cet instant dans la grande cité de Rajagriha où se trouvait le Vainqueur Transcendant et arriva en sa présence. Les brahmanes, passeurs adeptes d'autres traditions, religieux errants et ascètes qui vont nu se rassemblèrent aussi. Dieux, esprits serpents, yakshas, de nombreux humains, les cinq cents rois et leur cour, trentetrois milliards de malfaisants et leur suite se rassemblèrent aussi.


À ce moment, la grande cité de Rajagriha se mit à trembler. Une poudre de santal céleste se déversa sur les mondes des dix directions et une pluie de fleurs célestes se déversa aussi, formant un pavillon au-dessus de la protubérance qui orne la tête du Vainqueur Transcendant. À cet instant, Indra, le chef des dieux, déploya un diamant foudre devant Celui-ainsi-allé. À ce moment, quatre grands vents se levèrent dans les quatre directions et ébranlèrent la Terre. De la grande cité de Rajagriha ils balayèrent souillures, immondices et poussière. Une pluie de parfums se répandit dans les mondes des dix directions. Une pluie de fleurs utpala, lotus, kumuda et lotus blancs se déversa dans les univers des dix directions, formant des ombrelles au-dessus de la tête de tous ces êtres. Quatrevingt- quatre mille palais demeurèrent dans le ciel, au-dessus de la tête de Celuiainsi- allé. Dans ces quatre-vingt-quatre mille palais, apparurent quatre-vingtquatre mille sièges composés des sept substances précieuses. Sur chacun de ces sièges, un Ainsi-allé exposait la Doctrine. Alors, les trois mille milliards d'univers tremblèrent de six façons. Puis, le bodhisattva, le grand être Sarvashura, joignant respectueusement les mains devant le Vainqueur Transcendant, s'adressa à lui : - Vainqueur Transcendant, quelle est la cause, pour quelle raison de tels prodiges se manifestent-ils dans la grande cité de Rajagriha ? 36 Le Vainqueur Transcendant répondit : - Imagine qu'un homme instable, brutal, plein d'ego et d'attachement pour ce qui lui appartient soit frappé de pauvreté et se présente aux grilles du palais royal avec l'intention d'entrer de force pour recevoir la bénédiction du roi. Les ministres et intendants du monarque empoignent cet homme et le rouent de coups. Apprenant que cet indigent avait tenté de pénétrer par la force, le roi pense : " Cet individu avait manifestement l'intention de me tuer." Pris de colère, le roi dit à ses intendants : " Emmenez cet homme sur une montagne déserte et tuez-le ! Éliminez son entourage, père, mère, fils, servants et servantes, tous ceux qui travaillent pour lui." Ainsi, selon les ordres du roi, tous sont assassinés. Amis et proches se sentent transpercés par d'atroces, insupportables douleurs. De même, Sarvashura, lorsque Celui-ainsi-allé, Destructeur-de-l'ennemi, Eveillé pleinement accompli enseigne la Doctrine aux êtres, à l'instar de cet orgueilleux, les êtres ordinaires et puérils appréhendent les traits physiques - forme, couleur, marques et silhouette - de Celui-ainsi-allé comme des signes caractéristiques et en concluent qu'il s'agit du corps de Celui-ainsi-allé. Puis, après avoir entendu de nombreux enseignements, ils ressentent un orgueil exceptionnel et disent toutes sortes de choses incohérentes. Dominés par la saisie d'un ego et l'attachement à leurs biens, ils n'entendent ni ne propagent ces enseignements. Si quelqu'un leur explique un soutra, une strophe ou même un simple exemple, ils disent : " Nous le savons déjà !" et ne l'écoutent ni ne s'en souviennent. Pourquoi cela ? À cause de l'orgueil qui les rend infatués de leur savoir et inattentifs. Ainsi, ceux qui se lient à des gens ordinaires et puérils ne font rien pour détenir cette Doctrine et n'écoutent pas les mots qui la révèlent. Tout leur savoir les rend orgueilleux. Ce genre de personnes composent leurs propres poèmes, introduisent et publient leurs propres ouvrages littéraires. Ils abusent eux-mêmes et tous les autres. Sans vergogne, ils profitent des ressources du peuple et, après les avoir consommées, ont du mal à les digérer. Au moment de la mort, ils connaîtront de grandes peurs. Les êtres [ (qu'ils ont abusés) leur diront : - Vous nous avez enseigné tout votre savoir-faire ; pourquoi ne parvenezvous pas à vous contrôler ? Et il leur répondra : - Mes amis, maintenant, je ne suis pas apte à me contrôler. Alors, ces êtres pleureront et se lamenteront de bien des façons. Comme dans l'exemple où tous les membres de cette famille, qui ne peuvent s'en prendre qu'à leurs propres actions, ont péri par le biais des intentions d'une seule personne, tous ces êtres pleureront et se lamenteront au moment de la mort en se voyant renaître dans les enfers ou parmi les animaux, du fait d'un ami non-vertueux.



<chapitre VII>
Mobile site builder free