<retour-boudhatour>


- Puisses-tu être victorieux, Gautama l'Ascète ! Puisses-tu être victorieux ! dirent-ils. - Je ne vois aucun vainqueur parmi vous ! dit le Vainqueur Transcendant. Si vous demeurez dans l'erreur, Comment serez-vous vainqueurs ? Écoutez-moi ascètes qui allez nus, Je parle pour votre bien. Pour l'esprit puéril, rien n'est heureux. Comment pourriez-vous être victorieux ? Aussi, avec l'oeil d'un éveillé, Vais-je enseigner la voie profonde. À quiconque doit la recevoir. Les ascètes qui vont nu, exaspérés à l'égard du Vainqueur Transcendant, se mirent à douter. À ce moment même, Indra, le maître des dieux, brandit son diamant foudre. Celui-ainsi-allé ayant aussi fait disparaître son corps, Les dixhuit milliards d'ascètes, emplis de terreur, ressentirent une grande souffrance et se répandirent en larmes. Comme Celui-ainsi-allé avait aussi fait disparaître son corps, ils se mirent à sangloter. Le visage noyé de larmes, ne voyant plus le Vainqueur Transcendant, ils prononcèrent ces strophes : Aucun ami ne peut nous protéger Ni père, ni mère. Ici, tout n'est que désolation, Aucune maison vide où s'abriter, Point d'eau non plus, Aucun arbre, aucun oiseau, Personne en vue. Sans protecteur, nous souffrons. Sans voir Celui-ainsi-allé, Ce que nous ressentons est insupportable. Alors à cet instant, les dix-huit millions d'ascètes qui vont nu se levèrent, placèrent les deux genoux au sol et, élevant la voix, ils entonnèrent ce chant : Compatissant Ainsi-allé, 13 Parfait Eveillé, suprême parmi les hommes, Agissez pour notre bien, Soyez le refuge des désespérés ! Alors, le Vainqueur Transcendant sourit et dit au bodhisattva, le grand être Sarvashura : - Sarvashura, va enseigner la Doctrine aux ascètes qui vont nu d'autres traditions. Le bodhisattva, le grand être Sarvashura répondit au Vainqueur Transcendant : - Vainqueur Transcendant, si la Montagne Noire érode sa roche en rendant hommage de sa cime au Mont Sumeru, la reine des montagnes, comment pourrais-je enseigner la Doctrine en présence de Celui-ainsi-allé ? Le Vainqueur Transcendant répondit : - Silence, fils de la lignée ! Les éveillés disposent de nombreux moyens habiles, va Sarvashura ! Parcours les univers des dix directions et vois les lieux où ceux-ainsi-allés apparaissent et où des sièges sont érigés. Quant à moi, Sarvashura, j'enseignerai la Doctrine aux passeurs, les ascètes qui vont nu d'autres traditions. Le bodhisattva Sarvashura demanda : - Vainqueur Transcendant, au moyen de quels pouvoirs surnaturels dois-je me déplacer ? Les miens ou ceux de Celui-ainsi-allé ? - Sarvashura, va, béni par la force de tes propres pouvoirs magiques et reviens par les pouvoirs miraculeux de Celui-ainsi-allé. Alors, le bodhisattva Sarvashura se leva, circumambula le Vainqueur Transcendant et disparut immédiatement. Le Vainqueur Transcendant enseigna alors la Doctrine aux passeurs : - Amis, la naissance est souffrance. La naissance en elle-même est souffrance. Dès la naissance, apparaissent maintes peurs de la souffrance. De la naissance, naissent les peurs de la maladie. De la maladie naissent les peurs de vieillir. De la vieillesse, naissent les peurs de la mort. - Vainqueur Transcendant, que veut dire "de la naissance naît la peur de naître" ? - Suite à une naissance humaine, de nombreuses peurs surviennent. La peur du roi survient. La peur des voleurs survient. La peur du feu survient. La peur du poison survient. La peur de l'eau survient. La peur du vent survient. La peur des tourbillons survient. La peur des actions que l'on a commise survient. Le Vainqueur Transcendant enseigna de nombreux aspects de la Doctrine, dont celui de la naissance. Alors, à cet instant, les passeurs qui vont nu, ascètes d'autres traditions, devinrent terrorisés : "Désormais, nous ne désirons plus jamais renaître !" dirent-ils.


Lorsque le Vainqueur Transcendant révéla ce Sanghata soutra, expression de la Doctrine, les dix-huit millions de passeurs qui vont nu, ascètes d'autres traditions, réalisèrent pleinement l'insurpassable éveil parfaitement achevé. Dixhuit mille bodhisattvas de son entourage, furent établis à la dixième terre et déployèrent, eux aussi, des émanations magiques : la forme d'un cheval, celle d'un éléphant, la forme d'un tigre, la forme d'un garouda, la forme du Mont Sumeru et des svastikas, arbres ou d'autres formes encore. Tous s'assirent aussi, jambes croisées, sur des trônes de lotus. Neuf milliards de bodhisattvas, s'assirent à la droite du Vainqueur Transcendant, neuf milliards de bodhisattvas, s'assirent à la gauche du Vainqueur Transcendant, tandis que le Vainqueur Transcendant, tout le temps absorbé en méditation, semblait enseigner la Doctrine à l'aide de ses moyens habiles. Le septième jour, le Vainqueur Transcendant étira la paume de la main et sut que le bodhisattva, le grand être Sarvashura revenait de l'univers Lotus Sublime. Lorsque, béni par la force de ses pouvoirs miraculeux, le bodhisattva, le grand être Sarvashura, se rendit en différents lieux, il lui fallut sept jours pour arriver dans l'univers Lotus Sublime. Dès que le Vainqueur Transcendant ouvrit la main, le bodhisattva Sarvashura se trouva aussitôt en sa présence. Après avoir accompli trois circumambulations autour du Vainqueur Transcendant, une confiance absolue gagna son esprit. Il joignit respectueusement les mains en direction du Vainqueur Transcendant et s'adressa à lui : - Vainqueur Transcendant, lorsque, grâce à l'un de mes pouvoirs miraculeux, je suis allé dans tous les univers des dix directions, j'ai vu quatrevingt- dix-neuf milliards de champs d'Eveillés et grâce à deux de mes pouvoirs miraculeux, j'ai vu un milliard d'Ainsi-allés. Le septième jour, en arrivant dans l'univers de Padmottara (Lotus Sublime), j'ai vu aussi des centaines de milliards de champs d'Eveillés inébranlables. Vainqueur Transcendant, tout d'abord, j'ai vu des Eveillés, Vainqueurs transcendants, qui déployaient des émanations magiques, et, dans quatre-vingtdouze milliards de champs d'Eveillés, j'ai vu des Ainsi-allés qui enseignaient la Doctrine. Ce jour même, j'ai vu, dans quatre-vingts milliards de champs d'Eveillés, quatre-vingts milliards d'Ainsi-allés, Destructeurs-de-l'ennemi, Eveillés pleinement accomplis qui apparaissaient dans le monde. Après m'être incliné devant tous ces Ainsi-allés, j'ai poursuivi ma route. Vainqueur Transcendant, ce jour même je suis allé dans trente-neuf milliards de champs d'Eveillés, et dans ces trente-neuf milliards de champs d'Eveillés, trente-neuf milliards de bodhisattvas apparurent. Ce jour même, ils s'éveillèrent pleinement à l'éveil insurpassable et parfaitement accompli. J'effectuai trois circumambulations autour de ces Vainqueur Transcendants, Ainsi-allés, Destructeurs-de-l'ennemi, Eveillés parfaitement accomplis, et grâce aux pouvoirs miraculeux, je devins invisible. 15 Vainqueur Transcendant, dans soixante millions de champs d'Eveillés, j'ai vu aussi des Eveillés, Vainqueurs transcendants. Vainqueur Transcendant, je me suis incliné devant les champs d'Eveillés, devant les Eveillés, Vainqueurs transcendants, puis j'ai repris ma route. Vainqueur Transcendant, j'ai vu dans huit millions de champs d'Eveillés, des Ainsi-allés accomplir l'acte de passer au-delà des peines. Après m'être également prosterné devant ces Ainsi-allés, je repris ma route. Vainqueur Transcendant, dans quatre-vingt-quinze millions de champs d'Eveillés, j'ai aussi assisté à la disparition de la sainte Doctrine. Vainqueur Transcendant, un sentiment de détresse m'envahit et je fondis en larmes.


J'ai également vu des dieux, des esprits serpents, des yakshas, des rakshasas et de nombreux êtres incarnés qui pleuraient, transpercés par d'immenses et atroces douleurs. Vainqueur Transcendant, devant ces champs d'Eveillés avec leur océan, leur Mont Sumeru et leurs terres totalement brûlés, je me suis également incliné et, désespéré, j'ai repris ma route. Vainqueur Transcendant, en arrivant dans l'univers de Padmottara, Vainqueur Transcendant, j'ai vu aussi cinq cents milliards de trônes érigés ; cent milliards de trônes étaient érigés au sud, cent milliards de trônes étaient érigés au nord, cent milliards de trônes étaient érigés à l'est, cent milliards de trônes étaient érigés à l'ouest et cent milliards de trônes étaient érigés au zénith. Vainqueur Transcendant, ces trônes érigés étaient exclusivement constitués des sept substances précieuses. Et, sur tous ces trônes étaient assis des Ainsi-allés qui enseignaient la Doctrine. Émerveillé par ces Vainqueurs transcendants, je demandai à ces Ainsi-allés : - Comment s'appelle cet univers d'Eveillés ? - Enfant de la lignée, cet univers s'appelle Padmottara. Vainqueur Transcendant, puis après avoir circumambulé ces Ainsi-allés, je demandai : - Comment se nomme Celui-ainsi-allé de ce champ d'Eveillé ? - Celui-ainsi-allé, Destructeur-de-l'ennemi, Eveillé parfaitement accompli nommé Padmagarbha (Essence du Lotus) effectue les activités d'un Eveillé dans ce champ d'Eveillé. - Il existe des centaines de milliards d'Eveillés et je n'ai pas rencontré Celui-ainsi-allé, Destructeur-de-l'ennemi, Eveillé parfaitement accompli nommé Padmagarbha. Qui est-il ? - Enfant de la lignée, répondit le Vainqueur Transcendant, je vais te montrer Celui-ainsi-allé, Destructeur-de-l'ennemi, Eveillé parfaitement accompli nommé Padmagarbha. Soudain, les corps saints de tous ces Ainsi-allés disparurent pour demeurer seulement sous l'aspect de bodhisattvas. Comme il ne restait qu'un seul Ainsiallé, j'inclinai ma tête aux pieds de Celui-ainsi-allé.Lorsque je m'approchai, un 16 trône apparut. Je m'avançai alors vers ce trône et, Vainqueur Transcendant, à ce moment-là, de nombreux trônes surgirent. Ne voyant personne dessus, je m'adressai à Celui-ainsi-allé : - Vainqueur Transcendant, je ne vois aucun être siéger sur ces trônes. - Les êtres qui n'ont pas créé la racine du bien, ne peuvent siéger sur ces trônes. - Vainqueur Transcendant, demandai-je, quelle sorte de racine de bien faut-il produire avant de siéger sur ces trônes ? - Fils de la lignée, écoute ! Les êtres qui ont entendu le Sanghata soutra, expression de la Doctrine, ont créé la racine de bien pour siéger sur ces trônes ; sans parler de ceux qui l'ont copié ou lu. Sarvashura, tu as entendu le Sanghata soutra, expression de la Doctrine, et tu es maintenant assis sur ce siège. Sinon, comment aurais-tu pu entrer dans ce champ d'Eveillé ? - Vainqueur Transcendant, demandai-je, quelle masse de mérites produira celui qui entend ce Sanghata soutra, expression de la Doctrine ? Le Vainqueur Transcendant, Celui-ainsi-allé Padmagarbha, sourit et j'interrogeai le Vainqueur Transcendant sur le motif de son sourire : - Vainqueur Transcendant, pour quelle raison et dans quel dessein, Celuiainsi- allé a-t-il laissé paraître ce sourire ? - Enfant de la lignée, bodhisattva, grand être Sarvashura, Doté d'un Grand Pouvoir, écoute, il en est ainsi : imagine qu'un monarque universel, qui contrôle les quatre continents, plante du sésame dans les champs de ces quatre continents, Sarvashura, penses-tu que de nombreuses graines germeront ? - Oui Vainqueur Transcendant ! Oui Bienheureux ! De nombreuses graines germeront. - Sarvashura, imagine qu'un être rassemble ces grains de sésame et en fasse un tas, puis qu'une autre personne les prenne un à un et les mette de côté. Sarvashura, penses-tu que cette personne pourra dénombrer les grains de sésame ou en évoquer le nombre par une analogie. - Non, Vainqueur Transcendant ; non, Bienheureux, répondit le bodhisattva, le grand être Sarvashura, il ne pourra pas dénombrer les grains de sésame ni en évoquer le nombre par une analogie ?




<chapitre IV>
Free mobile hosting


Pair of Vintage Old School Fru