80s toys - Atari. I still have

<retour-boudhatour>


6 De plus Sarvashura, il en est ainsi. Imagine qu'il se trouve une montagne de cinquante yojanas de profondeur et de dix yojanas de haut. Si un homme bâtissait une maison sur le flanc de cette montagne et que, longtemps après, une fois tous les cent ans, il l'essuyait avec une mousseline de soie ; la montagne serait-elle effacée qu'une période cosmique ne se serait toujours pas écoulée. Sarvashura, telle est la durée d'une période cosmique. Alors, le bodhisattva, le grand être Sarvashura se leva de son siège et s'adressa au Vainqueur Transcendant : - Vainqueur Transcendant, si une seule dédicace produit une masse de mérites telle qu'il en résulte quatre-vingts périodes cosmiques de vie heureuse, que dire alors d'une personne qui offre un culte des plus révérencieux aux enseignements de Celui-ainsi-allé ? - Fils de la lignée, écoute ! Si quiconque entendant le Sanghata soutra, expression de la Doctrine, peut obtenir une durée de vie de quatre-vingt-quatre mille périodes cosmiques, que dire de celui qui entreprend de copier le Sanghata soutra et le lit ? Sarvashura, cette personne crée une masse de mérites extrêmement vaste. Sarvashura, quiconque, animé d'une foi pure, rend sincèrement hommage au Sanghata soutra se souviendra de ses vies antérieures pendant quatre-vingt-quinze périodes cosmiques. Il sera monarque universel pendant soixante périodes cosmiques. Même pendant cette vie-là, tout le monde l'aimera. Sarvashura, il ne mourra pas par les armes, ne mourra pas par le poison, ne sera pas victime de la magie noire. Même à l'heure du trépas, il percevra clairement quatre-vingt-dix-neuf millions d'Eveillés. Sarvashura, ces Eveillés, Vainqueurs transcendants lui diront alors : "Saint être, puisque tu as clairement entendu le Sanghata soutra, grande expression de la Doctrine, une telle masse de mérites a été créée." Et ces quatre-vingt-dix-neuf millions d'Eveillés, Vainqueurs transcendants, dans leur domaine individuel, feront une prédiction. S'il en est ainsi, Sarvashura, cela va sans dire pour la personne qui écoute ce Sanghata Soutra, grande expression de la Doctrine, au long, de façon complète et vaste ? Ils rassureront cette personne en lui disant : "Ne crains rien !" Le grand bodhisattva, le grand être Sarvashura, demanda alors au Vainqueur Transcendant : - Vainqueur Transcendant, lorsque, moi aussi, j'écoute le Sanghata soutra, grande expression de la Doctrine, Vainqueur Transcendant, quelle masse de mérites sera-t-elle créée ? - Sarvashura, répondit le Vainqueur Transcendant, un être vivant créera une masse de mérites égale à celle d'Eveillés, Ainsi-allés aussi nombreux que les grains de sable du fleuve Gange. - Vainqueur Transcendant, lorsque j'écoute le Sanghata soutra, grande expression de la Doctrine, je ne m'en lasse pas.7 - Sarvashura, répondit le Vainqueur Transcendant, il est excellent, vraiment excellent que tu ne te lasses pas des enseignements de la Doctrine. Sarvashura, puisque moi non plus, je ne me lasse pas des enseignements de la Doctrine, Sarvashura, que dire alors des êtres ordinaires qui ne s'en lassent pas ? Sarvashura, un fils ou une fille de la lignée, ou quiconque a confiance dans le Grand Véhicule, ne se dirigera pas vers de mauvaises destinées pendant mille périodes cosmiques, ne renaîtra pas comme animal pendant cinq mille périodes cosmiques, ne sera pas malveillant pendant douze mille périodes cosmiques, ne renaîtra pas dans une contrée isolée pendant dix-huit mille périodes cosmiques, donnera avec courage pendant vingt mille périodes cosmiques, renaîtra dans le monde des dieux pendant vingt-cinq mille périodes cosmiques, pratiquera la chasteté pendant trente-cinq mille périodes cosmiques, renoncera à la vie de chef de famille pendant quarante mille périodes cosmiques, soutiendra la Doctrine pendant cinquante mille périodes cosmiques, méditera en se rappelant la mort pendant soixante-cinq mille périodes cosmiques. Sarvashura, aucun karma négatif, même le plus petit, ne pourra échoir à ce fils ou à cette fille de la lignée. Les malveillants maras ne trouveront pas la moindre occasion de leur nuire. Ils ne renaîtront jamais dans la matrice d'une mère. Sarvashura, quiconque entend ce Sanghata, expression de la Doctrine, où qu'il renaisse, pendant quatre-vingt-quinze mille périodes cosmiques incommensurables, ne chutera pas dans une mauvaise destinée. Pendant huit mille périodes cosmiques, il retiendra ce qu'il a entendu. Pendant mille périodes cosmiques, il cessera de tuer. Pendant quatre-vingt-dix-neuf mille périodes cosmiques, il cessera de mentir. Pendant treize mille périodes cosmiques, il cessera de médire. Sarvashura, les êtres qui ont entendu cette expression de la Doctrine sont rares.


Puis, le bodhisattva, le grand être Sarvashura se leva de son siège, remonta sa robe supérieure sur une épaule, plaça le genou droit au sol et, joignant les mains devant le Vainqueur Transcendant, s'adressa à lui : - Vainqueur Transcendant, quelle masse de karma négatif crée la personne qui abandonne cette expression de la Doctrine ? - Elle est énorme, Sarvashura ! - Vainqueur Transcendant, quelle masse de karma négatif crée-t-elle ? - Silence, Sarvashura, ne parle pas ainsi ! Ne m'interroge pas sur les masses de karma négatif. Sarvashura, comparée à la malveillance engendrée envers autant d'Ainsi-allés, Destructeurs-de-l'ennemi, Eveillés parfaitement accomplis qu'il y a de grains de sable dans douze fleuves Gange, ceux qui dénigrent le Sanghata soutra créent une masse de non-vertus bien plus grande.8 Sarvashura, ceux qui dénigrent le Mahayana créent aussi une masse de non-vertus bien supérieure à celle-là. Sarvashura, ces êtres sont brûlés. Ils sont tout simplement brûlés. - Vainqueur Transcendant, demanda Sarvashura, ces êtres ne peuvent-ils être libérés ? -Sarvashura, il est impossible de les libérer ! C'est ainsi ! Suppose qu'un homme ait la tête coupée. En lui appliquant un cataplasme de miel, de sucre, de mélasse, de beurre ou toute autre pommade, crois-tu, Sarvashura, que cette personne pourrait se relever ? - Non, Vainqueur Transcendant, répondit Sarvashura, elle ne le pourrait pas. - De plus Sarvashura, dit le Vainqueur Transcendant, si une autre personne frappait quelqu'un avec une lame tranchante, même si le fait de lui porter un seul coup ne lui ôtait pas la vie, Sarvashura, une blessure en résulterait. À l'aide d'un remède, cette blessure guérirait. Si, alors qu'il a survécu, cet homme se souvenait de sa souffrance et pensait : "Maintenant je comprends. Plus jamais, je ne commettrai d'action négative, par méchanceté." Ainsi, Sarvashura, grâce à cette réflexion, au moment où cet homme se souvient de sa souffrance, il abandonne toute action négative. À ce moment, il réalise toutes les Doctrines. Au moment où il réalise toutes les Doctrines, il parachève tous les enseignements vertueux du Dharma. Sarvashura, il en est ainsi : par exemple, tout comme les parents d'un défunt se lamentent et pleurent la mort de cette personne qu'ils sont incapables de protéger, pareillement, Sarvashura, les êtres ordinaires ne peuvent venir en aide ni à eux-mêmes ni aux autres. Comme les parents dont les espoirs sont brisés, au moment de la mort, ces êtres aussi verront leurs espoirs se briser. Sarvashura, il y a deux êtres dont les espoirs sont brisés. Qui sont-ils ? L'un est un être ordinaire qui fait du mal ou en fait commettre. L'autre est celui qui rejette la sainte Doctrine. Au moment de la mort, ces deux êtres voient leurs espoirs se briser. Le bodhisattva, le grand être Sarvashura demanda alors : - Vainqueur Transcendant, où ces êtres migreront-ils ? Quelle sera leur vie suivante ? - Sarvashura, répondit le Vainqueur Transcendant, les migrations des êtres qui dénigrent la Doctrine seront illimitées. Leurs vies futures seront illimitées. Sarvashura, les êtres qui rejettent la Doctrine connaîtront les sensations du grand Enfer des Lamentations pendant toute une période cosmique, celles de l'Enfer de la Destruction en Masse pendant toute une période cosmique, celles de l'Enfer Brûlant pendant toute une période cosmique, celles de l'Enfer Extrêmement Brûlant pendant toute une période cosmique, celles du grand Enfer des Lignes Noires pendant toute une période cosmique, celles du grand 9 Enfer d'Avici pendant toute une période cosmique, celles du grand Enfer appelé "Poils Hérissés" pendant toute une période cosmique, celles du grand enfer appelé "hélas" pendant toute une période cosmique. Sarvashura, ils devront connaître les souffrances des damnés de ces huit grands enfers pendant huit périodes cosmiques.


Alors, le bodhisattva, le grand être Sarvashura dit au Vainqueur Transcendant : - Vainqueur Transcendant, cela est souffrance ! Bienheureux, cela souffrance. Cela n'est pas plaisant à entendre. À ce moment-là, le Vainqueur Transcendant prononça ces strophes : La façon dont les êtres des enfers Éprouvent de telles souffrances, La simple écoute de ces mots ô combien terrifiants Te prive de joie. Pour qui crée des actions positives, Le bonheur est ce qui advient. Pour qui crée des actions négatives La souffrance le remplace. Qui ignore la cause du bonheur, Après la naissance, sera tourmenté par la mort Et la souffrance de ce qui le lie au chagrin. Les puérils toujours souffriront, Ceux qui se rappellent la supériorité de l'Eveillé Ces sages-là sont heureux. Ceux qui ont foi dans le Grand Véhicule Ne partiront pas vers des destinées inférieures. Ainsi, Sarvashura, Ceux qui, poussés par le karma antérieur, Créent un acte infime, Connaîtront des effets infinis. Dans le champ d'Eveillé, champ suprême, Une graine plantée aura de grandes conséquences. Tout comme en plantant ne seraient-ce que quelques graines, On obtient de nombreux fruits. 10 Ainsi, ceux qui se réjouissent des enseignements du Vainqueur, Ces sages-là sont heureux. Ils éliminent les fautes Et créent bien des vertus. Celui qui, en offrande à mes enseignements, Fait don d'un simple cheveu, Pendant quatre-vingt mille périodes cosmiques, Jouira de nombreux biens et richesses. Où qu'il naisse, Il sera toujours généreux. Ainsi, l'Eveillé, profond objet de générosité, Produit une abondance de fruits. Le bodhisattva, le grand être Sarvashura demanda alors au Vainqueur Transcendant : - Vainqueur Transcendant, comment faut-il quérir la Doctrine enseignée par le Vainqueur Transcendant ? Vainqueur Transcendant, après avoir entendu le Sanghata soutra, expression de la Doctrine, comment faire pour s'établir fermement dans ces racines de bien ? - Sarvashura, répondit le Vainqueur Transcendant, il faut savoir que la masse de mérites de celui qui écoute le Sanghata soutra, expression de la Doctrine, est égale à celle d'adorer autant d'Ainsi-allés, Destructeurs-del'ennemi, Eveillés pleinement accomplis qu'il y a de grains de sable dans douze Gange et de leur procurer tout ce qui contribue à leur bonheur. Le bodhisattva, le grand être Sarvashura, demanda : - Vainqueur Transcendant, comment parachever ces racines de bien ? Le Vainqueur Transcendant répondit alors au bodhisattva, le grand être Sarvashura : - Il faut savoir que ces racines de bien sont égales à un Ainsi-allé. - Ces racines de bien égales à un Ainsi-allé, quelles sont-elles ? - Sarvashura, il faut savoir qu'un propagateur de la Doctrine est égal à un Ainsi-allé. Le bodhisattva, le grand être Sarvashura, demanda : - Vainqueur Transcendant, qui est un propagateur de la Doctrine ? - Quiconque lit Sanghata soutra à haute voix est un propagateur de la Doctrine.Le Vainqueur Transcendant répondit alors par ces strophes : - Bien qu'exprimant sans trêve les mérites De celui qui a lu ne serait-ce qu'un quatrain du Sanghata, Les Vainqueurs aussi nombreux que les grains de sable De quatre-vingt-quatre Gange N'épuiseront pas les mérites Obtenus par celui qui a lu ce soutra. La Doctrine enseignée par les Eveillés Est à la fois rare et sans limite. À ce moment-là, quatre-vingt-quatre mille milliards de millions de dieux, joignant les mains, s'inclinèrent devant le lieu où était enseigné le Sanghata soutra, expression de la Doctrine, et s'adressèrent au Vainqueur Transcendant : - Vainqueur Transcendant, quelle que soit la raison pour laquelle le Vainqueur Transcendant a placé ce trésor de Doctrine en ce monde, cela est excellent, vraiment excellent ! Dix-huit milliards d'ascétiques nus, appartenant à d'autres traditions, arrivèrent de surcroît sur le lieu où se trouvait le Vainqueur Transcendant et lui dirent : - Gautama l'Ascète, sois victorieux ! Le Vainqueur Transcendant répondit : - Celui-ainsi-allé est toujours victorieux. O passeurs qui allez nus, comment les passeurs que vous êtes pourraient-ils être victorieux ?



<chapitre lll>

Create a site without programming